4 commentaires

Voici un concept / étude de style de moto écologique ne fonctionnant ni à l’électrique, ni au solaire, ni au biocarburant. Cet engin, baptisé « Saline Bird » est propulsé par un « moteur », si on peut encore parler de moteur, à air comprimé.

Imaginé par la team française « Les Triplettes de Bonneville« , le concept Saline Bird possède un design épuré, futuriste et racé. Fabriquée essentiellement en fibre de carbone, cette moto est extrêmement robuste et l’utilisation de ce matériau lui confère un poids très réduit.

Son design aérodynamique allongé impose une position de pilotage couchée vers l’avant pour offrir une meilleure pénétration dans l’air. Comme son nom l’indique, cet oiseau salin sur deux roues a été pensé pour battre des records de vitesse sur les lacs salés.

La véritable innovation de la Saline bird réside dans son mode de propulsion pneumatique. Equipée d’un système de propulsion à air comprimé, elle est respectueuse de l’environnement et offre une alternative au moteur électrique. Elle tire toute sa puissance mécanique de la détente de l’air comprimé stocké dans les 2 gros réservoirs pressurisés que l’on peut voir sur la partie haute de la moto dans les photos ci-dessous. L’air est expulsé par un tube d’échappement situé sous la selle propulsant ainsi la moto.

Le moteur à air comprimé n’est pas nouveau

Cette technologie de propulsion à air n’est pas nouvelle. Les premières applications du moteur à air comprimé ont vu le jour dès le 19e siècle dans le chemin de fer. Les tramways du système Mékarski (1879) à Nantes puis en région Parisienne reposaient sur cette technique et ont fonctionné pendant 40 ans. Le but était alors d’éviter les problématiques de surchauffe et d’incendie liées à l’utilisation de la vapeur.

Cette technologie, malgré ses qualités environnementales, semble avoir été délaissée et ne dispose actuellement d’aucune promotion des industriels pour son développement. La pression de l’industrie pétrolière et la faible autonomie du système pneumatique ont certainement eu raison du moteur à air comprimé.

Rappelons également que l’énergie pneumatique est aujourd’hui utilisée dans le secteur du bâtiment : marteaux piqueurs, etc.

Un moteur écologique ? Oui mais…

Plus silencieux qu’un moteur à explosion et moins coûteux également, le moteur à air comprimé n’émet pas de gaz polluant. Ce type de moteur nécessite de stocker de l’air comprimé. Son autonomie en dépend. Cependant pour comprimer de l’air il faut utiliser un compresseur électrique. La transformation de l’énergie électrique en énergie pneumatique possède un très faible rendement et entraîne de nombreuses pertes énergétique comme lors du passage de la compression à la détente de l’air. Par ailleurs, l’énergie électrique provenant directement des centrales nucléaires, au gaz, au pétrole, etc. l’emprunte environnementale du moteur à air comprimé serait supérieure à celle du moteur électrique même si il ne nécessite pas de recyclage des systèmes électriques tels que les batteries.

Enfin, la Saline Bird n’est aujourd’hui qu’un concept mais espérons que le progrès technique permettra un jour de commercialiser des engins respectueux de l’environnement comme celui-ci.

Galerie Photos de la Saline Bird

Source photos YankoDesign

LIKEZ ACTINNOVATION !

4 commentaires

  1. Marcopolo245

    « … dans les 2 gros réservoirs pressurisés … »
    Non, il y a trois réservoirs ! Le troisième est en position verticale sous les deux autres :o) !
    En espérant la voir cette année sur le lac salée de la Speed Week en aout !