Mécanique Quantique : ils ont créé de la lumière à partir du vide !

Des scientifiques de l’université de Technologie de Chalmers en Suède ont réussi à créer de la lumière à partir du vide… OK ça parait magique mais la physique quantique y est certainement pour quelque chose là dedans…

Créer quelque chose à partir de rien devrait être impossible, non ? Donc, créer de la lumière, c’est à dire des particules élémentaires appelées « photons », à partir de rien devrait également être impossible. C’est comme vouloir éclairer une pièce sans avoir d’ampoules installées dans les lustres.

Cet état de fait est sans compter sur la mécanique quantique. La mécanique quantique se base notamment sur un principe contre-intuitif : le vide n’est pas le néant qui est lui l’absence absolue, l’exact opposé de l’existence. Prenons une boîte, vidons là de ce qu’elle contient. Que reste t-il ? La boîte est vide oui, mais ce n’est pas le néant. En effet selon la mécanique quantique les champs, en particulier le champ électromagnétique, oscillent constamment et ces oscillations subsistent même si un espace est dépourvu de toute matière. Selon la théorie quantique, le vide correspond à une sorte de bouillonnement de particules virtuelles, un niveau d’énergie minimal mais absolument pas nul. Cette force dégagée a été baptisée l’ »effet Casimir ». Ces particules ne subsistent généralement pas assez longtemps pour créer quoi que ce soit mais elles sont là. Elles apparaissent un bref instant avant de disparaître à nouveau.

L’idée de ces chercheurs suédois est de prendre ces particules virtuelles et de les transformer en particules réelles, créant ainsi quelque chose à partir du vide. Ainsi, ils ont réussi à obtenir des photons bien réels à partir de photons virtuels. Selon de plus anciennes théories, le passage de l’état de photon virtuel à celui de véritable particule devrait être possible si il rebondissent sur une sorte de miroir qui oscille à une vitesse proche de la vitesse de la lumière.

Impossible de créer un miroir qui oscillerait à la vitesse de la lumière donc les chercheurs ont trouvé une méthode alternative qui permet d’obtenir le même effet. Ils ont créer un miroir alternatif qui consiste en un composant électronique quantique appelé SQUID (Superconducting quantique Interference Device) extrêmement sensible aux champs magnétiques. En faisant varier des milliards de fois par seconde la direction du champ magnétique, les scientifiques ont créé une sorte de miroir vibrant à une vitesse équivalente à 25% de la vitesse de la lumière.

Ce miroir a transféré une partie de son énergie cinétique aux photons virtuels qui se sont alors matérialisés en particules bien réelles et mesurables.

Cette expérience nous permet de mieux comprendre les principes de la physique comme la fluctuation du vide, l’apparition et la disparition perpétuelle de particules virtuelles dans le vide. Ces oscillations du vide pourraient avoir un lien direct avec la fameuse énergie noire qui entraîne l’expansion accélérée de l’univers.

Sources : Chalmers University of Technology, LaRecherche




Un commentaire, une idée, une question ou une innovation similaire ? Participez à la discussion en laissant votre message.




Restez connecté avec l'Innovation et les Nouvelles Technologies

Inscrivez-vous et recevez les dernières news par e-mail.

Suivez Actinnovation via le fil RSS, Facebook, Twitter et Google +.




A propos de l'auteur de cet article

Florian LOPEZ

Fondateur du site Actinnovation.com et passionné par les nouvelles technologies, les découvertes scientifiques et l'innovation au sens large. Retrouvez Actinnovation.com sur Twitter, sur Facebook, ou encore sur Google+. N'hésitez pas à me suivre également sur mon profil Google +.