L’Analyse « PESTEL » est un outil utilisé en stratégie d’entreprise pour analyser les facteurs du macro-environnement externe dans lequel la société évolue. En général, l’entreprise ne peut pas contrôler les facteurs de cette analyse qui peuvent représenter des risques ou des opportunités de marché.

Pour rappel, le macro-environnement est la strate environnementale la plus générale qui inclus l’Industrie, elle même composée des marchés identifiés par les concurrents et l’organisation sur laquelle nous nous concentrons.

Les facteurs externe de l’analyse PESTEL

  • Politique
  • Economique
  • Socioculturel
  • Technologique
  • Ecologique ou Environnemental
  • Législatif

Ces facteurs globaux ont un impact sur la plupart des organisations.

A l’origine, l’analyse se limitait aux facteurs PEST (Politique, Economique, Socioculturel et Technologique), mais certains analystes ont ensuite ajouté les facteur « Ecologique » et « Législatif » qui peuvent également influencer l’entreprise. Cela a donné la mnémotechnique « PESTEL ».

Une autre variante de l’analyse permet d’ajouter d’autres facteurs qui peuvent affecter le déploiement stratégique de l’entreprise. On peut ainsi considérer les facteurs  » Ethique », « Démographique » et « Géographique ».

L’analyse PESTEL sert généralement à préparer en amont une analyse SWOT qui permet d’identifier les forces et les faiblesses internes de l’entreprise et les opportunités et les menaces  externes de l’environnement dans lequel elle oeuvre. En identifiant les différents facteurs pouvant être favorables ou défavorables au développement de l’entreprise, cette analyse peut également permettre de mettre en lumière les tendances générales d’évolution du macro-environnement. L’idée de l’analyse PESTEL est de permettre d’identifier toutes les influences majeures pour l’entreprise.

Exemples de facteurs PESTEL pouvant influencer positivement ou négativement l’entreprise

Les facteurs « Politiques »

  • Stabilité politique
  • Organisation gouvernementale
  • Pression gouvernementale
  • Politique monétaire
  • Politique européenne
  • Politique fiscale
  • Lobbying
  • Grève

Les facteurs « Economiques »

  • Croissance économique
  • Taux d’intérêt
  • Taux d’inflation
  • Taux de change des monnaies
  • Confiance des consommateurs
  • Imposition
  • Politique de l’emploi et du chômage
  • Etape dans le cycle économique
  • Baisse du pouvoir d’achat
  • Prix du pétrole

Les facteurs « Socioculturels »

  • Education
  • Mode et tendances
  • Santé
  • Croissance démographique
  • Pyramide des ages
  • Espérance de vie
  • Sécurité
  • Mobilité des personnes
  • Changement de style de vie
  • Condition de vie
  • Revenus
  • Attitude par rapport au loisir et au travail

Les facteurs « Technologiques »

  • Découvertes R&D
  • Aides au financement de la recherche et de l’innovation
  • Dépenses de l’Etat au niveau de la recherche
  • Niveau d’automatisation
  • Taux de transfert technologique
  • Cycle de vie des produits et vitesse d’obsolescence des innovations
  • Impact des changements technologiques
  • Coût de l’énergie

Les facteurs « Ecologiques » et « Environnementaux »

  • Météo et climat
  • Changements climatiques (réchauffement, etc.)
  • Recyclage
  • Développement des « Technologies vertes »
  • Energies propres
  • Réglementation en faveur de la protection de l’environnement

Les facteur « Législatifs »

  • Réglementation sur la sécurité
  • Réglementation sur l’emploi
  • Droit des contrats
  • Propriété industrielle
  • Protection des consommateurs
  • Réglementation des marchés
  • Normes

Comment utiliser l’analyse PESTEL ?

L’analyse PESTEL se compose de 3 étapes :

  1. Tout d’abord il faut réaliser une liste des différents facteurs pouvant influencer positivement ou négativement l’environnement macro de l’entreprise.
  2. Il faut ensuite dégager les tendances structurelles actuelles et futures
  3. Enfin, il faut dégager les différents scénarios d’évolution de l’environnement et en déduire les scénarios de développement pour l’entreprise

L’exemple avec un facteur d’ordre technologique :

En 2004, après un long et difficile lancement, la téléphonie 3G a enfin permis d’envisager de réelles solutions de convergence entre l’internet et les téléphones mobiles, laissant ainsi une place aux smartphones.

LIKEZ ACTINNOVATION !