Le chiffre d’affaires par salarié des géants de la technologie et du web

Après les résultats « records » annoncés par Apple au dernier trimestre 2011 et des valorisations boursières qui deviennent folles (Groupon, Facebook,…), on est en droit de se demander combien gagnent les géants du web et de la technologie par employé….

Les chiffres risquent de vous faire mal à la tête… C’est impressionnant de voir les revenus que peuvent générer ces boîtes au regard du nombre d’employés. En tête de classement on trouve Apple, qui compte 60 000 à 61 000 employés et qui génère 1,349 million de dollars par salarié. En deuxième position, Netflix génère presque 1,1 million de dollars sur chacun de ses 2 000 salariés. Enfin, en dernière place sur le podium, on retrouve Google (effectif : 25 000) avec 842 000 dollars par employé. Facebook ( environ 3 000 salariés) arrive en quatrième position avec  691 000 dollars par salarié.

Comme le souligne le site Mashable, ces résultats détonnent quand on dit que croissance rime avec emploi surtout quand on les compare à d’autres sociétés sur des secteurs différents comme General Motors qui emploie près de 215 000 salariés pour arriver à un chiffre d’affaires par tête inférieur à celui de Google ou de Facebook.

Avec de tels résultats, les entreprises high-tech semblent avoir un meilleur rendement que les sociétés de bien d’autres secteurs.

Les chiffres proviennent d’une étude Statista.

Chiffre d’affaires par employé

Capitalisation par employé




Un commentaire, une idée, une question ou une innovation similaire ? Participez à la discussion en laissant votre message.




Restez connecté avec l'Innovation et les Nouvelles Technologies

Inscrivez-vous et recevez les dernières news par e-mail.

Suivez Actinnovation via le fil RSS, Facebook, Twitter et Google +.




A propos de l'auteur de cet article

Florian LOPEZ

Fondateur du site Actinnovation.com et passionné par les nouvelles technologies, les découvertes scientifiques et l'innovation au sens large. Retrouvez Actinnovation.com sur Twitter, sur Facebook, ou encore sur Google+. N'hésitez pas à me suivre également sur mon profil Google +.