Aluminium-Celmet : un nouveau matériau qui pourrait accroître l’autonomie des voitures électriques jusqu’à 300%

Développé par la firme Sumitomo Electric Industries, ce matériau innovant, baptisé « Aluminium-Celmet » pourrait dans le futur, révolutionner les distances parcourues par les voitures électriques et réduire à néant leur principal défaut.

Le gros inconvénient avec les technologies utilisées sur les voitures électriques actuelles, c’est l’autonomie qui se limite souvent à moins de 200 km et ce sans compter sur les embouteillages… C’est plutôt un frein à l’achat et à l’utilisation de ce type de véhicule pour les conducteurs parcourant des distances longues ou moyennes surtout quand il faut une nuit pour recharger la voiture sur une prise de courant standard.

Celmet est un métal poreux fabriqué à base de nickel ou d’un alliance de nickel et de chrome. La principale caractéristique de ce métal est sa porosité  élevée (98%). Il est tellement poreux qu’il se présnte sous la forme d’un tissu ou d’une mousse métallique. Cette caractéristique lui confère de bonnes capacités de stockage de l’énergie électrique quand le métal est utilisé avec de la matière active. Facile à couper, il permet de se modeler en n’importe quelle forme.

En utilisant le même procédé de fabrication que pour le métal Celmet, Sumitomo Electric Industries a récemment développé l’Aluminium-Celmet qui partage ces caractéristiques. L’utilisation de l’aluminium le rend plus léger, lui procure une plus grande conductivité électrique et une excellente résistance à la corrosion. Tous les éléments sont alors réunis pour lui trouver une application dans les batteries lithium-ion des voitures électriques en améliorant leur capacité.

Selon ses propres tests, Sumitomo Electric Industries indique que l’utilisation de cette technologie dans les batteries des voitures électriques pourrait améliorer leur capacité de 1,5 à 3 fois par rapport au solutions actuelles et ce sans changer le volume des batteries. De la même manière, il serait possible de réduire la taille des batteries d’1 à 2 tiers sans diminuer leur capacité de stockage de l’énergie.

La firme a déjà monté une petite chaîne de production à Osaka, dans le but d’accélérer le développement de la technologie d’Aluminium-Celmet. Son ambition est d’aller vers une production de masse pour la commercialisaton de ce nouveau matériau dans de multiples applications.




Un commentaire, une idée, une question ou une innovation similaire ? Participez à la discussion en laissant votre message.




Restez connecté avec l'Innovation et les Nouvelles Technologies

Inscrivez-vous et recevez les dernières news par e-mail.

Suivez Actinnovation via le fil RSS, Facebook, Twitter et Google +.




A propos de l'auteur de cet article

Florian LOPEZ

Fondateur du site Actinnovation.com et passionné par les nouvelles technologies, les découvertes scientifiques et l'innovation au sens large. Retrouvez Actinnovation.com sur Twitter, sur Facebook, ou encore sur Google+. N'hésitez pas à me suivre également sur mon profil Google +.